Impression 3D pour l’aéromodélisme

Sticky Post 8 mars 2019 Par 0 Commentaire

L’avènement des imprimantes 3D à mis un nouvel outil entre les mains des aéromodélistes et des constructeurs de drones.

Les imprimantes 3D offrent de sérieux avantages par rapport au temps passé à acheter un kit de bois de balsa dans un magasin. Ainsi vous avez la possibilité de créer des modèles uniques ou d’ajouter des pièces imprimées en 3D à un modèle existant pour en faire un modèle personnalisé. Les meilleurs aéromodélistes ont dû fabriquer toutes sortes de pièces pour ajouter des détails à leurs engins. Une imprimante 3D est un outil idéal pour la personnalisation ou la conception. Des détails de la balance et une multitude d’autres pièces qui entrent dans la conception de l’avion peuvent être réalisés.

Projet OpenSwift

 

Le projet OpenSwift, projet opensource qui combine l’impression 3D et la construction conventionnelle pour produire un modèle plus léger…

 

 

3dprintedSpinner

 

 

William O’Dell conçoit et imprime des pièces RC pour avions. C’est l’une de ses conceptions personnalisées à trois pales.

 

 

Une autre alternative à l’achat ou à la construction d’une imprimante 3D consiste à utiliser un service d’impression 3D. United 3D Makers, vous permet de créer et d’imprimer vos objets et ainsi transformer vos idées en réalités. Le choix des matériaux est également un avantage lors de l’utilisation d’un service. United 3D Makers propose des dizaines de matériaux et même des matériaux tels que l’acier inoxydable.
Bien qu’il existe des dizaines de matériaux disponibles, les deux matériaux les plus populaires pour l’impression sont l’acide polylactique (PLA) et l’acrylonitrile butadiène styrène (ABS). Les autres matériaux incluent les métaux, le bois, les sucres, les composites, le silicium et la céramique. Chaque matériau a des avantages et des inconvénients. Le point de fusion, la couleur, la résistance, la biocompatibilité, la translucidité, la toxicité des fumées et le coût sont tous des facteurs à prendre en compte. La plupart des imprimantes FDM DIY sont suffisamment polyvalentes pour vous permettre de basculer entre les types de matériaux. Des filaments sont fréquemment développés pour de nouvelles applications.
L’ABS et le PLA sont des thermoplastiques. L’ABS est un matériau populaire en raison de son faible coût et de sa disponibilité. L’ABS est généralement présent dans les produits ménagers tels que les jouets. Bien que l’ABS soit un terme général, il existe au moins cinq variantes de formules ABS pour des applications allant des dispositifs médicaux aux lentilles de lampes de voiture.
Pour les aéromodélistes, l’impression 3D ouvre un nouveau monde de possibilités.
3dprint-040

David Sheffler (à gauche), professeur en génie mécanique et aérospatial, en compagnie des créateurs de l’avion «imprimé», Steven Easter (au centre) et Jonathan Turman. Université de Virginie 2011.

Peu de temps après l’été 2011, deux frères, Steven Easter et Jonathan Turman, tous deux ingénieurs en génie à l’Université de Virginie, ont imprimé leur propre avion RC. L’avion avait également la même envergure que le SULSA, mais contrairement à ce dernier, sa conception ressemblait à celle d’un Sig Kadet.

De dessous, on peut voir la structure du cadre.

Ces deux avions sont des jalons techniques pour l’aéromodélisme et l’impression 3D. Tous les deux avaient une équipe d’ingénieurs et des imprimantes 3D haut de gamme et coûteuses. Ceci n’est plus le cas aujourd’hui grâce aux services d’impressions et de modélisations tel que United 3D Makers.