La liste des matériaux dédiés à l’impression 3D s’agrandit encore avec cette nouvelle innovation que l’on doit à BMW et au MIT Self-Assembly Lab. En effet, les deux entités viennent de mettre au point un matériau liquide gonflable. Une véritable révolution dans le domaine de l’impression 3D, mais également dans le secteur de l’automobile.

matériau 3D gonflable

Le premier matériau d’impression 3D liquide et pneumatique

Après la mise au point récente d’un matériau imprimant des objets en 3D qui changent de forme et de couleur, BMW et le MIT viennent de mettre au point un matériau liquide capable de se transformer en gonflant, comme vous pouvez le constater dans l’image ci-dessus. Retrouver BMW dans ce projet n’est pas un hasard puisque ce nouveau matériau est une révolution pour l’industrie automobile. En effet, il peut être utilisé pour la confection de pièces assurant le confort des véhicules. Baptisé Liquid Printed Pneumatics, ce nouveau matériau est voué à assurer le confort des futurs véhicules autonomes. Capable de changer de taille et de forme, il offre des propriétés remarquables.

Pour réaliser ce matériau gonflable, les différentes équipes qui ont travaillé sur ce projet ont utilisé un caoutchouc en silicone. En modulant la pression à l’aide de chambres à air, la structure a pu prendre des formes diverses et afficher des niveaux de fermeté différents.

La structure est programmée avec de l’air. Il vous suffit d’envoyer différentes impulsions pour la faire varier” explique Skylar Tibbits, le fondateur du Self-Assembly Lab.

Liquid Printed Pneumatics