Le marché de l’impression 3D ne cesse de croître à mesure que les technologies se perfectionnent et se démocratisent. Toutefois, cette progression est souvent trop rapide pour certains industriels qui n’ont pas le temps d’acquérir les connaissances nécessaires pour maitriser les outils les plus récents. Face à cette lacune, Next Academy est une offre de formation qui compte combler ce retard.

A l’occasion du salon 3D Print, la société Spartacus 3D a pu présenter son projet Next Academy. A l’heure où l’équipement en machines 3D n’a jamais été aussi important, la question de la maitrise des machines se pose. Et à ce propos, Charles de Forges, directeur général de Spartacus3D, est assez clair :

« Au bout de quatre ans d’expérience sur ce secteur, nous nous sommes rendu compte que les industriels, même les grands groupes, ne savaient pas encore repenser une pièce pour la fabriquer en 3D. »

Un constat qui a poussé la firme à se lancer dans un projet de formation à destination des industriels, dans le secteur de l’impression 3D, notamment métallique. Afin de mettre sur pied ce projet, Spartacus 3D s’est entouré de quatre partenaires : les éditeurs Materialise et Simufact, le fournisseur de poudres Tekna et le Centre technique industriel de la métallurgie et fonderie (CTIF).

Pas encore disponible à l’heure actuelle, la formation devrait s’articuler autour de six modules avec un accent tout particulier mis sur la conception. Il faudra vraisemblablement attendre la rentrée pour pouvoir s’inscrire aux formations Next Academy qui ne débuteront qu’en fin d’année 2018, du côté de Mâcon. Quid du prix ? On évoque un tarif d’environ 1000 euros la journée, ce qui semble dans la moyenne de ce qui se pratique actuellement sur le marché.