L’impression 3D par fusion de faisceau d’électrons ou Electron Beam Melting (EBM) est une méthode permettant la réalisation de pièces très complexes et affichant une grande robustesse.

Impression 3D fusion faisceau électrons

Réalisation de pièces techniques grâce à l’EBM

L’impression 3D par fusion de faisceau d’électrons fonctionne à partir d’une poudre placée dans un réservoir, une méthode similaire à la fusion laser sélective. La poudre est chauffée afin de réaliser des couches successives qui viendront former l’objet final. La fabrication se déroule sous vide pour que le matériau chauffé libère des électrons. Ces particules sont ensuite accélérées puis dirigées par des électroaimants afin de chauffer la poudre.

Concernant la nature de cette poudre, elle doit être basée sur des matériaux conducteurs, afin d’assurer la charge électrique. Les alliages de titane et de chrome-cobalt sont les plus fréquemment utilisés.

Parmi les secteurs utilisant l’impression par fusion de faisceau d’électrons, citons le biomédical (réalisation de prothèses), l’aéronautique et les sports automobiles.

Avantages : fabrication rapide, finitions soignées, objets solides

Inconvénients : précision moins pertinente qu’avec un faisceau laser, réalisation de très gros objets impossible