9 mètres de long, 3 mètres de large, 1,5 mètre de haut, voici les dimensions des pièces que peut imprimer le dernier monstre de Titomic. En effet, le fabricant d’imprimante 3D vient de présenter la plus grande imprimante 3D métal au monde. Baptisé Titomic Kinetic Fusion, ce système affiche la taille d’un bus.

Titomic imprime par pulvérisation à froid

titomic

Exit l’impression 3D à fusion laser sur lit de poudre, la Titomic Kinetic Fusion imprime par pulvérisation à froid, une technique mise au point en Russie dans le courant des années 80. L’innovation majeure se situe au niveau de la buse (dite De Laval), à l’intérieur de laquelle des gaz (azote ou hélium) sont accélérés à des vitesses supersoniques. Notez que la vitesse augmente simultanément à l’augmentation de la température des gaz. Des poudres, injectées dans la buse, sont ensuite projetées pour réaliser des impressions 3D. On parle de pulvérisation à froid car l’opération doit s’effectuer dans un environnement où la température n’excède pas 100 degrés.

titomic buse

Avec son gabarit XXL, cette imprimante 3D métal est capable d’imprimer des pièces de très grandes envergures comme des ailes d’avion, des grosses pièces pour le secteur de l’automobile, mais également des structures métalliques pour l’industrie navale. Cerise sur le gâteau, ses impressions gigantesques sont réalisées dans un temps record. En effet, le système Titomic Kinetic Fusion est capable d’imprimer l’équivalent de 45 kg de matière en une heure.

« Si nous devions fabriquer un vélo sur une imprimante standard, il serait imprimé en trois sections cela prendrait 60 heures. Le nôtre prend seulement 25 minutes et est imprimé en une seule pièce » explique Simon Mariott, Operating officer chez Titomic. 

Ce système offre également l’avantage de pouvoir réaliser des objets à géométrie complexe, le tout sans fixation. Par ailleurs, la distorsion liée à la chaleur n’est pas au rendez-vous. Idem pour l’oxydation, qui est largement diminuée par rapport aux systèmes d’impression 3D à fusion laser plus classiques. 

Étiquettes :