Si l’impression 3D est massivement présente dans les domaines de l’aéronautique et de l’automobile, la marine se faisait discrète. Ce n’est plus le cas puisque Naval Group expérimente actuellement un procédé d’impression 3D embarqué à bord d’un bâtiment de la Marine nationale.

naval group

L’impression 3D en pleine mer

Jusqu’au 20 juillet 2018, l’équipage du BPC Dixmude va disposer d’une imprimante 3D embarquée à bord. Cette expérimentation est le résultat d’un partenariat entre Naval Group, Avenao Prodways Group et la Marine nationale. L’équipage a reçu une formation afin de pouvoir imprimer de manière indépendante des objets en 3D. La maitrise d’un outil de conception assistée par ordinateur était également au programme de la formation. Les marins responsables du projet recueillent donc les besoins de l’équipage en matière de fabrication additive et peuvent donc subvenir à leurs besoins très rapidement en imprimant des pièces de rechange notamment. Une assistance technique est effectuée lors des escales du navire ou à distance via communication satellite. L’autre but de cette expérimentation est de réaliser des impressions à distance. Une demande formulée par l’équipage sera ainsi envoyée dans les locaux de Naval Group. Les équipes (sur la terre ferme) élaboreront le plan d’impression de la pièce souhaitée et les paramètres à régler sur l’imprimante. Le tout sera ensuite envoyé à l’équipage pour que l’impression puisse être réalisée à bord.

Une phase de test très prometteuse qui permettrait notamment d’assurer le remplacement de pièces endommagées lors de longues traversées, sans nécessiter une escale à quai.

Étiquettes :