Comment les imprimantes 3D bouleversent-elles l’industrie ?

16 septembre 2021 Par 0 Commentaire

« Yes we can », tel était le slogan d’Obama en 2008. Cinq ans plus tard, le démocrate réélu partage sa vision de l’industrie de demain lors de son traditionnel discours sur l’état de l’Union. Revenant sur l’inauguration du premier Institut d’innovation dans la fabrication dans l’Ohio, le président vante les vertus de l’impression 3D. Elle a le « potentiel de révolutionner notre façon de faire presque tout », dit-il. Il ajoute : « il n’y a pas de raison pour que cela ne puisse pas se produire dans d’autres villes ». Force est de constater que les imprimantes 3D sont déjà en train de bouleverser l’industrie mondiale.

Une brève introduction du marché de l’impression 3D

L’impression 3D, ou fabrication additive, est une technologie qui permet de fabriquer une pièce à partir d’un fichier 3D. Le procédé utilisé est celui de l’injection de matière et de superposition de couches solides. Aujourd’hui, les imprimantes 3D sont compatibles avec plusieurs dizaines de matériaux, du métal au plastique en passant par la céramique.

Des multinationales, telles Hitachi et Toshiba, aux start-ups, comme Stratasys, de nombreux acteurs se spécialisent dans la fabrication de solutions et imprimantes 3D. En pleine mutation, le marché de l’impression 3D croît d’environ 20 % par an depuis 2014. La rupture industrielle se profile déjà à l’horizon. Comment la fabrication additive bouleverse-t-elle le monde de l’entreprise ?

Impression 3D : la nouvelle révolution industrielle ?

Les imprimantes 3D offrent une plus grande flexibilité et précision de production. En optimisant les coûts et les délais de fabrication, elles profitent autant à la conception de nouveaux modèles qu’à la production en petite série. Si de plus en plus d’entreprises se tournent vers l’impression 3D, c’est pour mieux maîtriser les processus de production et le sur-mesure. 

Du secteur aérospatial à l’automobile en passant par la santé, les applications sont nombreuses. Moteurs de fusée, prothèses médicales, sièges de voiture, enjoliveurs… Même le secteur du textile est concerné, les américains Timberland et Reebok imprimant leurs prototypes de chaussures en 3D. En limitant le temps consacré à l’assemblage et au contrôle qualité, les entreprises accélèrent leur prototypage et leur production. Avec un impact réel sur la réactivité et la créativité.

L’impression 3D revêt également une dimension éthique. Longtemps décriée, la délocalisation pourrait être remise en question. En reprenant le contrôle des outils de production et des matières premières, les fabricants peuvent produire plus près des lieux de distribution. Et ce, en s’adaptant toujours plus aux besoins de personnalisation. Ainsi, l’entreprise Filabot est spécialisée dans le recyclage de matières plastiques qu’elle transforme en filaments. Ces filaments peuvent ensuite servir de matière première aux imprimantes 3D.

Impression 3D : les progrès et défis à venir

Si l’impression 3D bouleverse l’industrie, c’est aussi parce qu’elle accompagne le développement de nouveaux produits et nouveaux marchés. Citons notamment le photovoltaïque. Dans les années 2010, The Guardian annonçait déjà une révolution industrielle dans le secteur de l’énergie solaire, portée par les imprimantes 3D. En ayant recours au sable pour matière première, la fabrication additive permet de relocaliser la production et surtout de réduire les coûts de production des panneaux solaires. Depuis, la tendance n’a fait que se confirmer et s’étendre à d’autres projets industriels. Les mêmes bénéfices se retrouvent du côté de l’industrie médicale ou alimentaire. Alors que Modern Meadow casse les codes de l’agriculture en imprimant de la viande en 3D, le secteur de la santé mise sur des prothèses médicales sans cesse plus personnalisées.

Malgré les promesses et les progrès de l’impression 3D pour l’avenir de l’industrie, les défis sont bel et bien réels. Aujourd’hui, les imprimantes 3D sont surtout utilisées pour produire à petite échelle. Elles servent avant tout à imprimer des prototypes et des pièces uniques en petite série. Ce qui signifie que la tendance de relocalisation des moyens de production ne pourra se généraliser qu’avec des possibilités de fabrication à grande échelle et en grande série.

En bouleversant les modes de production et les business models, la technologie des impressions 3D s’affiche comme la nouvelle révolution industrielle avec des enjeux de taille à relever. De la personnalisation à la production locale en passant par l’optimisation des prototypes, les applications sont aussi nombreuses que profitables.