Ce que la fabrication additive a changé en 2020

31 janvier 2021 Par 0 Commentaire

L’année 2020 aurait pu être une année tsunami, du genre qui engloutit vos forces et vos ambitions. C’était sans compter sur nos convictions et sur la réactivité des makers. Plus que jamais, nos valeurs citoyennes ont été les moteurs d’une année qui s’est révélée charnière. Des vagues d’actions ont été mises en place. Elles prouvent toute la nécessité et l’urgence à démocratiser la fabrication additive. Retour sur ces mois qui ont tout changé. 

La France peut compter sur ses forces vives, nous allons vite et bien 

Lundi 16 mars, la pays est mis en confinement et en état d’urgence sanitaire pour cause de pandémie ! Après quarante-huit heures de sidération, une question se pose. Comment, nous, travaillant dans le digital, les nouvelles technologies, la fabrication additive, allons-nous pouvoir aider notre pays ? Que pouvons nous faire pour participer à l’effort collectif en étant confiné ?

La semaine suivante, nous décidons de poster un premier message sur LinkedIn proposant la création de visières de protection anti-projection. Le CHU de Tourcoing nous sollicite. Le 25 mars nous décidons d’utiliser notre plateforme united-3dmakers pour lancer un appel à projet de fabrication auprès de notre réseau d’imprimeurs 3D professionnels. Et nous avons réalisé puis livré sur toute la France plus de 6000 visières de protection dans les centres hospitaliers, chez des médecins, des commerçants, des infirmiers, des associations caritatives …

Nous avons également été le premier soutien de Roméo 14 ans, collégien passionné et de son initiative 3D4Better. Résultat : plus de 3 300 visières supplémentaires offertes aux personnels soignants. Nous avons également été acteur actif des mouvements de mobilisation #maker et #makerpro.

C’est ainsi que l’arrêt du fret de marchandise, l’augmentation des délais de production traditionnelle, la pénurie de protection, ont mis en avant notre savoir-faire et notre réactivité

Nous avons prouvé notre capacité à agir rapidement en localisant les productions sur tout le territoire, en favorisant des délais de production extrêmement courts et des itérations très courtes (quelques heures) sur le prototypage des visières afin d’adapter le support frontal, réduisant ainsi les coûts de production. 

Valeurs citoyennes & industries 4.0 sont compatibles 

stratégie-fabrication-additive

United 3D Makers est une startup, véritable plateforme qui regroupe des imprimeurs 3D et des designers 3D professionnels au service de projets d’entreprises partout en France.

Et nous souhaitons changer la donne en défendant avec force des valeurs plus que jamais actuelles : 

  • Offrir une réelle compétitivité aux petites et moyennes entreprises françaises en leur offrant la possibilité de développer des solutions agiles. 
  • Donner de l’élan aux projets 3D en accélérant le time to market, en démocratisant le prototypage et réduisant les coûts de fabrication.
  • Réconcilier l’industrie et le développement durable : un matériau biosourcé et biodégradable a été utilisé pour fabriquer les visières, avec un moindre impact sur l’environnement, le PLA (à base d’amidon de maïs).
  • Relocaliser les petites productions dans le but de diminuer notre empreinte carbone. Une diminution qui passe par une réduction des distances et de l’impact négatif des transports sur de longs trajets.
  • Lutter contre le gaspillage de matière première est une seconde priorité que nous encourageons en privilégiant les procédés de fabrications additives.

En 2021, on ira plus loin : ensemble

Puisque nous pouvons nous adapter rapidement, puisque nous sommes au plus près des entreprises sur tout le territoire, et puisque nous réduisons les coûts de fabrication : de nombreux nouveaux porteurs de projets ont fait appel à la plateforme. 

Aménagement de restaurants, maquettisme, création d’objets connectés, bijouterie, production d’outils sur mesure … La démocratisation de la fabrication additive est plus que jamais activée. 

C’est pour cette raison que nos ambitions pour l’année 2021 seront de permettre à un maximum de petites et moyennes structures françaises d’accéder aux systèmes d’impression 3D, de structurer l’offre mais aussi de développer l’usine 4.0 de demain. Une usine 4.0 qui se localisera au plus proche de ses clients, sera plus écologique et réactive. 

À suivre …