Pourquoi les cours des actions de l’impression 3D ont augmentés ces derniers temps ?

12 janvier 2021 Par 0 Commentaire

Pourquoi les actions des « pure-players » de l’impression 3D s’envolent ces derniers jours ? Un exemple avec quelques sociétés :

– 3D Systems (DDD) +119%
– Stratasys (SSYS) +36%
– ExOne (XONE) +33%
– Desktop Metal (DM) +27%
– Materialise (MTLS) +25%
– Protolabs (PRLB) +15%
Et voici ce que le marché a rapporté au cours des derniers jours de négociation:
Nasdaq (QQQ) +3.5%
De toute évidence, de bonnes nouvelles ont affecté une ou plusieurs de ces entreprises, prenons la plus performante du groupe: 3D Systems (DDD) +119%

Que se passe-t-il avec 3D Systems?

Fin de semaine dernière, 3D Systems a annoncé deux événements indépendants qui ont conduit à la montée précipitée des actions.

Orientation 2020

Le premier événement a été les annonces de la société sur les revenus générés en 2020 et les revenus auxquels les investisseurs peuvent s’attendre pour le quatrième trimestre de 2020. Comme d’habitude, une fourchette de chiffres a été donnée, et nous avons utilisé les estimations les plus prudentes pour produire le graphique ci-dessous qui montre les cinq derniers trimestres de revenus et de pertes :
Alors que l’image trimestrielle Q4 semble prometteuse pour l’entreprise, l’année montre de lourdes pertes et une baisse des revenus d’une année à l’autre de -12% de 2019 à 2020.

La vente de Cimatron

Le deuxième événement pour 3D Systems a été la vente d’un actif. En novembre 2014, 3D Systems a payé 97 millions de dollars pour Cimatron, «un fournisseur de premier plan de produits logiciels de CAO / FAO intégrés et de solutions pour la fabrication». Un peu plus de sept ans plus tard, ils ont vendu la même entreprise pour 64 millions de dollars. Perdre 34% sur un investissement n’est guère une raison de se réjouir, mais cette manne d’argent a permis à 3D Systems de retirer environ 21 millions de dollars de dettes et de mettre de l’argent dans ses coffres. Tout cela fait partie de la mission de l’entreprise de limiter les coûts et de se concentrer sur ses deux principaux secteurs verticaux – l’industrie et la santé.
Le chiffre d’affaires annuel le plus élevé jamais enregistré pour 3D Systems était de 688 millions de dollars en 2018.

Concernant Stratasys

L’autre « ogre » de l’impression 3D est Stratasys, une entreprise qui semble t il a plus de potentiel à offrir que 3D Systems. Depuis février 2020 la société a engagé un nouveau PDG – Yoav Zeif – qui était auparavant associé chez McKinsey & Company. Il est en train de renflouer ce navire qui était en train de couler.

Il est difficile de prétendre être un leader dans une technologie de rupture comme l’impression 3D lorsque vos revenus ont diminué pendant cinq années consécutives. Et probablement 2020 ne sera pas différent.

Crédit : Stratasys

En décembre de l’année dernière, Stratasys a acquis une startup d’impression 3D appelée Origin, qui a fait un pivot pandémique pour produire en masse des écouvillons nasaux. Les deux sociétés ont commencé à se fréquenter en avril de l’année dernière et ont décidé qu’elles ne pouvaient pas vivre l’une sans l’autre, un partenariat qui a coûté à Stratasys environ 100 millions de dollars en cash et en actions.

Alors, qu’est-ce qui ne va pas?

Probablement des équipes de directions qui n’ont pas réussies à mettre en place l’exécution de leurs stratégies de développement.

L’histoire a pourtant bien commencée. Les cours des actions montaient en flèche et les investisseurs faisaient la queue pour monter à bord du train de l’impression 3D. C’est alors que ces entreprises ont eu l’opportunité de devenir de vraies entreprises leader. Mais elles en ont raté l’occasion. Les deux entreprises dépensaient de l’argent comme des marins ivres. 3D Systems a fait de Will.I.Am une sorte de gourou de la créativité, et Stratasys achetait frénétiquement des entreprises, dont une vendue récemment pour une perte de 33 millions de dollars.

Les acquisitions de Stratasys

Acquisitions de Stratasys

Maintenant que les financements se sont taris, les deux entreprises sont dans une situation précaire. Ils doivent identifier les domaines de croissance et y investir. Avant de le faire, ils doivent limiter les coûts pour montrer à tout nouvel investisseur entrant qu’ils ont la discipline budgétaire pour gérer l’argent au lieu de le donner à des célébrités ou de payer trop cher pour une entreprise qui ne cadre pas bien avec leur stratégie à long terme. – à condition qu’ils en aient établi une…

Conclusion

Investir dans des actions d’impression 3D a été un flop pour tous ceux qui détiennent des actions depuis les beaux jours de l’impression 3D. Les deux pionniers de l’impression 3D – SSYS et DDD – commencent lentement à transformer leurs navires en réduisant les coûts et en déterminant où ils peuvent le mieux rivaliser. C’est un travail en cours. Attention au retour à la moyenne lorsque la poussière retombe.

 

 

 

 

Cet article a été traduit et édité pour une meilleur compréhension :

Source : https://www.nanalyze.com/2021/01/why-3d-printing-stocks-going-up/

 

Étiquettes : , ,