Comprendre les formats de fichiers d’impression 3D

12 février 2021 Par 0 Commentaire

En fabrication additive, le moule classique est remplacé par le fichier de modélisation. Ce fichier 3D doit être parfaitement traduit à l’imprimante pour réussir la conception du futur produit. Sa création est réalisée à l’aide de logiciels C.A.O, Conception Assistée par Ordinateur – ou CAD, Computer Assisted Design software en anglais. Retour sur les principaux formats d’impression de fichiers utilisés en 2021. 

Le format de fichier STL : le plus répandu 

Selon différentes sources, STL signifierait : “Standard Triangle Language”, “Standard Tessalation Language” ou serait tout simplement l’abréviation du terme Stéréolithographie. Quoi qu’il en soit, le format de fichier STL est “la” référence absolue en matière d’impression 3D pour son universalité et sa compatibilité avec tous les modèles d’imprimantes 3D. Mais comment ça marche ? 

La conception du fichier STL est réalisée une fois que la modélisation d’un produit est finalisée. Il s’agit en effet de traduire et d’ordonner la conception de ce-dernier dans un langage compréhensible pour une imprimante 3D de type FDM, SLA ou SLS. Attention : les données d’un fichier STL ne donnent pas d’information sur sur la texture, la couleur ou le matériau d’un modèle mais uniquement sur sa géométrie. 

Un fichier STL représente une géométrie tridimensionnelle. Ce sont les facettes de petits triangles qui représentent la surface brute du modèle, et ceci au prorata du niveau de détail du produit. La majeure partie des logiciels CAO tels que AutoCAD, Microstation, 3ds Max… offre la possibilité de générer un fichier STL  Sur la plateforme united3dmakers.com, nous sommes là pour vous aider à vérifier vos fichiers, à ajuster vos modélisations grâce à notre équipe de designer mais aussi à trouver des modèles gratuitement.

Le fichier OBJ pour les ajouts d’information de couleurs ou matériaux 

Standard largement démocratisé dans l’industrie 3D, les fichiers .obj ont été créés par la société Wavefront Technologies. Les données géométriques du modèle 3D y sont précisément décrites. Leur utilisation est fréquente.

En voici les raisons :

  • possibilité d’encodage des couleurs, textures et matériaux (absent en STL)
  • possibilité d’utiliser des faces non exclusivement triangulaires (quadrilatères, etc…)
  • possibilité d’encodage de la topologie des maillages, adjacence des faces l’une par rapport à l’autre. 

Attention : l’utilisation et la prise en main peuvent de fichier OBJ peuvent s’avérer plus complexes que celles au format STL. Le fichier OBJ peut-être également être suivi d’un fichier MTL (Material Library), qui référence les matériaux et couleurs utilisées. C’est pourquoi notre plateforme vous aide en vous proposant gratuitement des modèles divers et variés allant de projets d’architecture aux jouets en passant par des modèles de produits médicaux.

Les alternatives : AMF, 3MF et autres types de fichiers  

Si les fichiers STL sont aujourd’hui prédominants, les fichiers OBJ choisis pour l’impression en couleurs-textures, les formats comme AMF et 3MF essaient pour leur part de fournir une STL plus performante. Ils stockent et transfèrent une information plus riche. Et sont, de ce fait, de plus en plus populaires, d’autant qu’ils sont compatibles avec des applications Autodesk.

Le format 3MF a notamment pour avantage de développer des fichiers totalement multiples, sans fissures, ni superposition de triangles… autrement dit possédant un meilleur niveau de précision et pouvant comprendre l’animation du modèle.

D’autres formats sont disponibles, exigeant différents niveaux de compétences : VRML, X3D, FBX, IGES, STEP… N’ayant pas été conçus spécialement pour l’impression 3D, ils restent et resteront probablement en marge.

Conclusion

prévisualisation 3DSTL, OBJ, AMF et 3MF sont les formats de fichier d’imprimante 3D les plus utilisés à ce jour. Leur compatibilité varie en fonction des logiciels et du matériel d’impression associé.

STL est le format prédominant, OBJ est préféré pour les impressions à plusieurs couleurs notamment, tandis que des formats comme AMF et 3MF essaient de fournir une STL plus performante pour l’impression 3D moderne. Il est donc essentiel de bien comprendre les différences existantes entre ces formats pour gagner en performance !

Si cet article vous a aidé à y voir plus clair, n’hésitez pas à partager et à passer le mot aux passionnés d’impression 3D ! Nous continuerons, chaque semaine, à remplir nos missions d’information.