L’optimisation de la logistique urbaine grâce aux hubs d’impression 3D a commencé

4 mars 2021 Par 0 Commentaire

Ces dernières années, l’impression 3D s’est vue de plus en plus intégrée aux systèmes de transport à travers le monde. Elle aide notamment à simplifier la logistique urbaine et à en améliorer la congestion et les impacts environnementaux.

Emrah Demir, et ses collaborateurs chercheurs de la Business School de l’Université de Cardiff, Daniel Eyers, maître de conférences en gestion des systèmes de fabrication, et Yuan Huang, maître de conférences en gestion des opérations, ont récemment présenté un modèle mathématique efficace pour étudier divers scénarios de production d’impression 3D intégrée à la planification des transports. 

Découvrez les avantages que la fabrication additive est en voie d’apporter aux entreprises de livraison dans leur lutte face aux difficultés de la logistique urbaine, particulièrement après les freins mis en évidence par la pandémie de Covid-19.

Ces incontournables qui ont déjà intégré l’impression 3D à la logistique du transport

Afin de produire rapidement des pièces de rechange et des prototypes à la demande, la marine américaine a intégré l’impression 3D à ses opérations, notamment sur ses navires, démontrant ainsi qu’une ressource de transport peut également servir de support de fabrication réactif.

livraison covid 19Amazon a pour sa part lancé un brevet sur les camions équipés d’imprimantes 3D. Déposé en 2015, le brevet décrit la capacité des fournisseurs de services d’impression 3D à imprimer les commandes des clients dans un camion mobile ! Parallèlement, le fournisseur mondial d’expédition et de logistique UPS a investi dans la fabrication additive. Certains de ses magasins ont été équipés d’imprimantes 3D afin de créer un réseau d’impression à la demande pour les fabricants à travers les États-Unis. Selon certaines informations, UPS cherchait à «redéfinir la logistique des pièces de rechange et la logistique contractuelle telle que nous la connaissons», en réduisant considérablement les délais de livraison et les coûts de transport.

Parmi les autres exemples, citons la société mondiale de logistique DHL concernant la livraison de colis par drones pour fournir des produits médicaux, la coopération de la marque de livraison de colis avec le spécialiste de la robotique Starship pour les livraisons du dernier kilomètre …

Améliorer la distribution des soins de santé grâce à l’impression 3D et à la logistique urbaine

Au cours de leurs travaux, Demir, Eyers et Huang ont étudié la manière dont l’intégration des centres de fabrication d’impression 3D à la logistique urbaine pourrait être appliquée à la distribution de produits de santé en environnement urbain. Ils ont appliqué leur modèle mathématique à la distribution d’aides auditives dans divers scénarios où la production d’impression 3D et la planification du transport étaient combinées.

« Nous savons qu’il y a un réel besoin de prise en compte de l’environnement», ont-ils déclaré. «De nombreuses entreprises de logistique ont déjà commencé à réfléchir à la manière de réagir à cela. Dans notre travail, nous apportons une approche complémentaire dans laquelle la production et la distribution locales de dispositifs médicaux personnalisés urgents peuvent être intégrées. C’est un cas très particulier, mais nous pensons qu’il peut être étendu à d’autres domaines. »

Les chercheurs ont basé leur enquête sur des cas réels au sein de l’industrie médicale et sont parvenus à la conclusion qu’il était «parfaitement raisonnable» d’établir ces types d’installations logistiques de fabrication additive combinée.

entrepôt amazon«Les prestataires de services logistiques sont très désireux de mettre en œuvre l’impression 3D», ont-ils déclaré. «Et notre travail montre une opportunité commerciale évidente. Il y a des difficultés techniques à surmonter pour certaines applications, mais nous prévoyons que les premiers utilisateurs se baseront sur notre proposition à l’avenir.»

«Ce qu’il faut, cependant, c’est mettre l’accent sur la mise en place d’installations de fabrication additive et le rapprochement des personnes et des technologies», ont poursuivi les chercheurs. «C’est un vrai défi et c’est quelque chose qui est souvent négligé quand on pense à l’impression 3D. Il est important de se rappeler que c’est plus que de la technologie. Dans cette étude, nous regardons à la fois les technologies de fabrication et le transport en proposant une aide à la décision analytique.»

«Il y a beaucoup d’opportunités pour les fabricants d’étendre leurs offres ou de contacter les clients de logistique.»

De plus amples détails sur l’étude peuvent être trouvés dans l’article intitulé «Competing through the last mile: Strategic 3D Printing in a city logistic context», publié dans le journal Computers & Operations Research. L’étude est co-écrite par E. Demir, D. Eyers et Y. Huang.

Cet article vous a plu ? Partagez-le et suivez toute l’actualité de l’impression 3D à nos côtés !