Designer 3D en fabrication additive : métier et enjeux

17 mars 2021 Par 0 Commentaire

17 milliards de dollars estimés en 2020, une croissance de 20% par an : voici 2 chiffres clés bien représentatifs de la révolution portée par le marché de la fabrication additive. United 3D Makers vous invite aujourd’hui à la rencontre de l’un de ses acteurs clés, probablement l’un des métiers les plus prometteurs ces prochaines années : le designer 3D.

Ce que fait un designer graphique 3D

Opter pour le métier de designer graphique 3D, c’est avoir un goût prononcé pour le secteur des arts appliqués, le graphisme et le design. Il faut aussi une solide culture numérique pour faire preuve d’expertise en termes de logiciels et d’applications spécialisés. Dans ce métier, la créativité doit également côtoyer la rigueur inhérente à tout cahier des charges, qu’il soit fourni par un supérieur ou par un client !  

L’un des objectifs du designer graphique 3D est de visualiser les créations 3D, véritables prototypes numériques avant leur concrétisation par impression 3D. C’est pourquoi le designer 3D crée dans un premier temps des sculptures numériques. 

A noter : actuellement, un designer 3D expérimenté a plus de chance d’être sollicité par les secteurs de l’industrie aéronautique et du médical dont les produits réalisés en fabrication additive sont en plein essor.  

La fabrication additive et le designer 3D

Une fois que le designer 3D a modélisé l’objet sur ordinateur, il le divise en micro tranches à l’aide d’un outil informatique appelé slicer ou trancheur. Ces micro tranches vont se superposer sur l’imprimante 3D pour composer l’objet. L’objectif étant de valider le produit imaginé par le porteur de projet. Composants, fonctionnalités, mise en situation, proportions… le tout dans différents environnements. 

C’est la raison pour laquelle la connaissance des différentes techniques d’impression 3D (FDM, SLA, SLS) doit être parfaite pour un designer 3D. Il doit également connaître les caractéristiques des matériaux associés à chaque technique pour faire les meilleurs choix en rapport avec les fonctions et usages imaginés pour le produit. 

Son travail s’effectue en collaboration avec le porteur de projet et les imprimeurs 3D. Le designer 3D propose des améliorations à l’ensemble de l’équipe, et prend en compte ses recommandations, son rôle étant central.

Compétences & fiches de poste 

Les qualités requises pour tout designer 3D qui souhaite travailler et s’épanouir pleinement sont : la patience, la rigueur, la réflexion et bien sûr… une bonne dose de créativité ! 

A ces qualités s’ajoutent, des compétences professionnelles indispensables. Il lui faudra :

  • Maîtriser le dessin technique,
  • Maîtriser des logiciels métiers (Autodesk, Autocad…)
  • Lire et/ou rédiger un CCTP : Cahier des Clauses Techniques Particulières 
  • Rechercher et sélectionner les éléments de finition 
  • Savoir utiliser les centres d’usinage / le prototypage rapide
  • Evaluer et chiffrer les coûts
  • Concevoir des maquettes et de prototypes
  • Présenter les maquettes et prototypes aux clients
  • Évaluer la conformité des éléments

Et puis il y a ces designers avec une longueur d’avance qui développent des compétences en éco-conception, langage de programmation informatique, techniques pédagogiques… 

Comment devient-on designer graphique 3D – modeleur numérique ?

Plusieurs parcours mènent au métier de designer graphique 3D. Après un baccalauréat, de préférence STAA Science & Technologie du Design, il est possible d’intégrer un BTS design graphique ou métiers de l’audiovisuel, option images. Certains DUT informatique option imagerie numérique mènent aussi à la profession. Un DSAA spécialisé en design peut s’ajouter aux compétences acquises.

Ces formations complétées par l’expérience de terrain ou d’autres formations complémentaires peuvent faire évoluer le métier de designer graphique 3D vers celui de modeleur numérique ou d’animateur 3D. Ce dernier aura pour objectif de mettre en mouvement les images 3D pour aboutir à une vidéo, ou un film d’animation à possible visée commerciale. 

On peut aussi penser ajouter à ses compétences de designer graphiques 3D celles d’imprimeurs 3D, la pratique étant, le cas échéant, indispensable. Il faut dans ce cas s’orienter vers un MOOC ou Massive Open Online Course. 

En conclusion, les champs d’intervention du designer graphique 3D et de l’ensemble des acteurs de la fabrication additive s’avèrent larges et surtout prometteurs dans les prochaines décennies ! De multiples secteurs sont impactés. Automobile, urbanisme, architecture, aéronautique, santé, art, prêt à porter mais aussi robotique et high-tech … A chaque designer 3D de plonger dans l’océan de possibilité que l’ingénierie numérique propose aujourd’hui !

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager et à découvrir notre équipe de designer graphique 3D et leurs modélisations. 

United 3D Makers vous donne rendez-vous chaque semaine pour plus d’informations sur l’univers de la fabrication additive et ses acteurs 🙂

Étiquettes :